Login
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
605 articles réservés aux adhérents

Réponse de François Fillon au courrier de l’APHEC

Le lundi 7 novembre 2016.
PDF - 628.1 ko
Courrier de F. FILLON

Paris, le 19 octobre 2016

Monsieur le Président,

Je vous remercie de votre courrier en date du 11octobre 2016, et y réponds volontiers.

J’ai montré dans les responsabilités que j’ai pu exercer, mon attachement aux classes préparatoires, en particulier en matière économique et commerciale.

Dans mon projet pour l’enseignement supérieur et la recherche dont vous trouvez ci-joint copie, je réponds aux trois interrogations que vous soulevez.

Tout d’abord, j’insiste sur la nécessité de parvenir à une rénovation du baccalauréat et à une meilleure définition des finalités des différents cursus du supérieur, qui sont un élément de sa richesse. Garantir l’accès des bacheliers à l’enseignement supérieur ne veut pas dire que le baccalauréat offre le droit d’accéder à n’importe quelle formation, n’importe quel diplôme de l’enseignement supérieur ni d’y accéder indéfiniment. Les classes préparatoires doivent en particulier conserver leur caractère d’excellence.

Ensuite, comme vous, j’insiste sur la nécessité d’un maillage territorial repensé, de nature à permettre l’accès aux classes préparatoires des bacheliers qui le méritent, en particulier lorsqu’ils sont d’origine modeste. Cet objectif passe aussi bien par la refonte du système actuel des bourses qui est perfectible, en renforçant la place du mérite dans leur attribution, que par une augmentation du financement de l’enseignement supérieur, que ce soit au travers de la part de l’État, du soutien du secteur privé, mais aussi des ressources propres.

Enfin, et concernant vos collègues, j’entends leur redonner de la fierté et de la liberté ce qui suppose non seulement un allégement drastique des contraintes statutaires et pratiques au profit d’une logique de confiance, mais encore un renforcement de l’attractivité de la carrière.

Mes équipes se tiennent naturellement à votre disposition pour écouter les propositions qui sont les vôtres.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de toute ma considération.

François FILLON


Création de site internet & référencement internet & référencement naturel : www.impaakt.fr